La Francophonie : une chance pour l’Arménie [hy]

Dans le cadre de la saison de la Francophonie, l’Université Française en Arménie organisait ce mercredi 27 mars un colloque sur le thème « La Francophonie : une chance pour l’Arménie », en présence du Ministre des Affaires étrangères, M. Edouard Nalbandian, de l’Ambassadeur de France en Arménie, M. Henri Reynaud, des Ambassadeurs de Suisse, de Pologne, de Roumanie et de Grèce en Arménie ainsi que de l’Ambassadeur de l’Union Européenne.

Accueillant ses hôtes, le Recteur de l’Université française, M. Jean-Jacques Montois, s’est félicité que l’appartenance de l’Arménie à l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) lui permette un rayonnement plus important

Saluant la « qualité exceptionnelle des relations franco-arméniennes », le Ministre des Affaires étrangères a rappelé que les autorités arméniennes, tout comme les collectivités locales, poursuivraient leur engagement pour le développement de la francophonie.

JPEG - 53.4 ko
Le Ministre des Affaires étrangères, M. Nalbandian, souligne l’engagement de l’Arménie en faveur de la Francophonie

L’Ambassadeur de France a pour sa part rappelé les liens millénaires unissant la France et l’Arménie et a souligné que la formation des élites, la promotion du français et la promotion du dialogue culturel étaient aujourd’hui les priorités de l’engagement de la France en Arménie, prenant pour exemple l’UFAR, « fleuron de la coopération franco-arménienne ».

JPEG - 55.7 ko
L’Ambassadeur de France lors de son allocution

L’Ambassadeur de l’Union Européenne, M. Trian Hristea, a présenté le cadre du partenariat de l’UE avec l’Arménie, montrant concrètement les opportunités des programmes européens pour les étudiants et plus largement, la jeunesse arménienne.

Les Ambassadeurs de Suisse, de Pologne et de Roumanie en Arménie ont chacun fait une allocution lors de ce colloque, auquel assistaient plus de 150 étudiants francophones de l’Université française, ainsi que de nombreux journalistes.

En conclusion, le Recteur de l’Université française, M. Montois, s’est félicité de la qualité des échanges suscités par les interventions et de la pertinence des questions des étudiants de l’UFAR, preuve de leur intérêt pour la francophonie et les perspectives européennes de l’Arménie.

publié le 28/03/2013

haut de la page